Traversée en bâteau

A 21h30 nous avons donc embarqué sur le ferry en pédalant jusqu’au parking intérieur du bâteau (la vidéo viendra plus tard). En montant les escaliers on arrive dans la salle principale. A l’intérieur du bâteau et il y a des endroits pour se poser et charger son téléphone, des endroits avec table pour manger, des chaises en face d’un écran géant passant des émissions et drama japonais et enfin un coin assez vaste avec des moquettes pour s’allonger et dormir.

La traversée dure 2 heures. Nous quittons la ville de Wakayama-city dans le département Wakayama-ken, de la région kansai sur l’île principale Honshu. Et nous nous dirigeons vers Tokushima-city dans le département de Tokushima-ken, de la région et de l’île Shikoku. Shikoku est la quatrième plus grande île du Japon. C’est la première fois que j’y mettrais les pieds. Comme son nom l’indique en japonais elle est consituée de 4 pays : en fait ce sont ses 4 départements.

A la moitié du trajet on est monté sur le pont supérieur du bâteau normalement interdit au public. De là on a pu observer les lumières des bâteaux que l’on croisait, repérer les lumières lointaines des îles alentours et remarqué le nuage blanc de plulution énorme flotant au loin au milieu du noir du ciel et de la mer de nuit : un ciel blanc éclairé par les néons des villes d’Osaka et Kobe.

Nous avons passé ensuite la dernière heure à l’intérieur, le bâteau a commencé à tanguer et ayant le mal de mer je suis allé m’allonger.

Lorsque nous sommes arrivés j’ai réinstallé ma caméra gopro sur le guidon du vélo pour filmer la sortie des voitures et notre sortie du bâteau. Malheureusement, en sortant on s’est aperçu qu’il pleuvait. Il fallait rejoindre le centre ville depuis le port, dans une ville qu’on ne connaît pas, sous notre première pluie et dans la nuit (arrivée à minuit environ). L’hôtel m’avait appelé 5 fois mais avec le téléphone en vibreur je n’avais pas fait gaffe. On les a appelé pour les rassurer : on est bien arrivé à Tokushima et on arrive dans une 20aine de minute.

Finalement, on a géré et on a trouvé dessuite. En arrivant au niveau de l’hôtel, on nous attendait dehors. En faisant le check in, on a appris que la pluie était juste le début d’un typhon qui allait passer le lendemain pas loin d’ici…

Cette entrée a été publiée dans Traversée du sud du Japon à vélo, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>